Merci Monsieur Marguerite

    Charlène

    Charlène

    Graphic designer + blogger • Resp. market/com en agence spécialisée dans le bien-être au naturel • IG @ciaoflamingo • Illus. @retourdeplage

    Partager sur facebook
    Partager sur twitter
    Partager sur pinterest
    Partager sur telegram

    Merci Monsieur Marguerite
    _

    « Connaissez-vous le holiday blues ? Cette phase de déprime post vacances où, à peine rentré(e), on pense déjà aux prochaines. Vous en présentez les symptômes ? Séchez vos larmes, ranger vos photos et flâner dès maintenant avec Monsieur Buissonnier ! »

    Monsieur Buissonnier, c’est le petit nom de ce beau bouquet que j’ai reçu jeudi dernier, juste avant ma rentrée. Il est exactement arrivé à l’heure où je devais arriver en Corse. Alors oui, ce jour-là le Holiday blues prenait tout son sens. Une rentrée plus tôt que prévu, le retour des mauvais jours, une rentrée qui arrive et pas la moindre trace de l’air estival Corse. 

    Ce n’est pas ce qui était prévu !

    Comme vous l’avez certainement compris, je devrais actuellement être en Corse. Tout était bouclé : les billets, les copains et les vacances de rêve. Même la valise l’était presque. Seul bémol (et pas des moindres) une date de rentrée plus tôt que prévu. Je vous assure que c’est le genre de nouvelle qui vous plombe pas mal le moral. Sans compter que j’en rêve depuis des années et que pour une fois j’avais les billets ! Même si depuis un mois j’ai eu le temps de digérer la nouvelle, c’est quand même avec un petit pincement au coeur que ce jour-là, je me suis rappelé que « Je devrais être en Corse ».

    Mais, ce beau bouquet à suffi à égayer ma journée. Monsieur Marguerite était là pour mettre un peu de couleur dans mon appartement maussade, assombri par l’automne qui arrive déjà. Il n’y avait pas grand-chose pour me remotiver, ce jour de veille de rentrée.  Mais il y avait quand même ce fameux bouquet. A la maison, au bureau, entre copines, en famille, même dans la rue ou dans le métro, on peut saisir et savourer l’instant où rien ne pèse, la petite lueur qui fait sourire, le geste qui met du baume au cœur. Même si on a l’impression que les « petits bonheurs » se ramassent à la pelle, ils sont tout de même plus rares à trouver quand rien ne va.  Question de regard, d’humeur, d’attention.  Au lieu de se désoler de l’aspect morose de la situation il faut savoir le trouver dans les petits riens du quotidien. Non, le bonheur n’est pas un état permanent, il se cultive le bonheur !

    La rentrée

     À  l’heure où tout se prévoit, Monsieur Marguerite s’impose comme l’inattendu et colore votre quotidien avec un bouquet surprise de fleurs de saison. Accompagné d’une carte explicative ainsi que d’une fiche d’entretien : il n’y a plus qu’à suivre ces quelques conseils et à profiter. 

    C’est alors partit pour une nouvelle année scolaire on ne peut plus motivé. J’aime les défis et j’ai hâte de relever celui de cette année. J’espère que votre rentrée, quelle qu’elle soit, s’est bien passée et je vous envoie plein de bonnes ondes ! Et non, on ne se laissera pas avoir par le « Holiday Blues ».

     

    En savoir plus sur Monsieur Marguerite

    Merci Monsieur MargueriteMerci Monsieur Marguerite Merci Monsieur Marguerite

    P.S : On vous autorise à garder vos lunettes de soleil, même s’il pleut. 

    Ce site Web utilise des cookies à des fins d’analyse. En choisissant de continuer, je comprendrai que vous êtes d’accord. privacy policy + cookies policy