Partir vers l’inconnu

Charlène

Charlène

Graphic designer + blogger • Resp. market/com en agence spécialisée dans le bien-être au naturel • IG @ciaoflamingo • Illus. @retourdeplage

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur telegram

Les changements, désirés ou redoutés, nous obligent à évoluer loin des sentiers battus, là où nos habitudes n’existent plus. Il nous arrive de prendre conscience que les fondations sur lesquelles nous nous sommes construits ne nous conviennent plus. 

Partir vers l'inconnu - voyage aux Philippines

Que ce soit le temps d’un instant ou plus profondément, nous sentons ce besoin d’autre chose, de re-nouveau. Une envie d’ailleurs qui nous pousse à aller voir plus loin. Ce que j’ai compris en partant aux Philippines, seule, c’est qu’il ne peut pas y avoir de véritable aventure sans une forme d’égarement.

 

Partir vers l’inconnu

La peur de l’inconnu nous empêche sûrement maintes et maintes fois de franchir ce cap. Mais parfois, c’est aussi tout l’inverse. Un petit truc, un détail (presque) anodin: tout devient prétexte à prendre cette décision. Je pense que cette forme d’égarement était pour moi le manque d’inspiration de ces derniers mois. Noyée dans le travail, les certifications et tous ces trucs qui marquaient la fin de mon année scolaire, l’inspiration ne venait plus. Moi qui ai toujours cette envie folle de créer et entreprendre de nouvelles choses : j’avais besoin de nouveaux horizons. 

J’ai donc décidé de partir vers l’inconnu, ou presque ! Un voyage ça se prépare. Après avoir fouillé et farfouillé tout l’internet, j’avais une bonne to-do list de choses à visiter, d’endroits à découvrir. Mes bonnes adresses étaient notées, il ne me restait plus qu’à m’en faire ma propre idée. 

Pourquoi Siargao ? 

Ce “petit détail anodin” a fait que j’allais aller aux Philippines. Un autre petit détail presque tout aussi anodin à décidé que je partirais à Siargao. Les Philippines ont une superficie deux fois moins grande que la France. Mais elles comptent plus de 7 000 îles, il me fallait donc choisir. Durant quelques temps, je n’y accordais pas d’importance. Puis très vite, j’ai posé mon dévolu sur Siargao et c’est grâce à Margot. Margot était partie plusieurs mois aux philippines pour une action humanitaire. Elle y avait pas mal baroudé, je lui ai donc posé une question ” Si je devais choisir un seul endroit aux Philippines, ce serait lequel?”. Une réponse et une confiance aveugle en elle plus tard : je décidais de partir pour l’île de Siargao, aussi appelée la capital du surf des Philippines!

L’aventure

J’avais pourtant préparé mon voyage avec des cartes. Et vous n’imaginez pas le nombre de plans que je me suis fait dans mon imagination. J’ai imaginé et ré-imaginé 100 fois mon périple dans ma tête. Et néanmoins, je me suis souvent perdue, découvrant en marchant que les choses ne seraient pas telles que je les avaient imaginées. Mais je n’ai jamais eu la peur au ventre. Je savais que je sortais de ma zone de confort pour la bonne cause. Habituée à voyager, je savais que c’était à ce moment là que l’aventure commençait. La vie suit rarement le chemin que l’on imagine. Partir seule et s’égarer c’est faire face à l’imprévu et faire l’expérience de la débrouille. ” Evoluer loin des sentiers battus, là où nos habitudes n’existent plus”.

Les rencontres

Les rencontres prennent alors un tout nouveau sens. On en revient à la vraie et juste valeur des choses : rencontrer pour apprendre de l’autre. En voyageant seule on se rend compte combien la communication est essentielle et combien l’autre nous apporte. Lors de mon voyage à Siargao j’ai fait quelques unes de mes plus belles rencontres. Des personnes simples et authentiques, loin de ces individus étriqués par le tourisme de masse. Des personnes justes qui m’ont permis de me fondre complètement dans la culture philippine. Mais je n’en restais pas moins une française aux Philippines. La curiosité réciproque sur le pays où nous vivons nous menait à des discussions jusqu’au bout de la nuit, nous rappelant chacun ce que l’on aimait tant chez nous mais également ce que l’on souhaitait trouver en allant ailleurs. J’ai appris de chaque personne que j’ai croisée sur mon chemin. Et s’il y a bien une chose que j’ai retenue, c’est que l’on ne se sent jamais si peu seule que lorsque l’on voyage seule. 

Partir vers l'inconnu - voyage aux PhilippinesPartir vers l'inconnu - voyage aux Philippines


Je rêvais de cette authenticité et maintenant que je l’ai vécue, je suis ravie de vous la partager. C’était mon premier article sur Siargao. Un avis à chaud de mon voyage aux Philippines. J’ai hâte de vous retrouver dans les prochains articles et de vous en dire un peu plus sur cette Ile et ces fameuses rencontres. “Savourer le chemin que l’on emprunte et s’étonner de chaque rencontre que l’on fait donne des ailes, où que l’on soit !”

Ce site Web utilise des cookies à des fins d’analyse. En choisissant de continuer, je comprendrai que vous êtes d’accord. privacy policy + cookies policy